Tai Ji Quan

Photo_TaiJiQuan_Arkhelios_24Juin2016_800La « Boxe du Faîte Suprême » (Tai Ji Quan / Tai Chi Chuan) se construit sur le Qi Gong. Une bonne circulation de l’énergie est le préalable mais aussi un but constant pendant la pratique de cet art. Cet art martial est une Boxe de style souple qui se développe seul et aussi avec des partenaires (applications martiales et poussées de mains). Il développe la coordination et la synchronisation. Le Tai Ji Quan a de nombreux bienfaits sur la santé (amélioration de la circulation, augmentation de la souplesse et du tonus musculaire, etc.) et sur l’esprit (calme, concentration, etc.). L’entraînement est une quête d’harmonie, un rendez-vous entre soi et son énergie.

Pour qui ?
La pratique du Tai Ji est ouverte à toute personne cherchant une pratique énergétique douce et souhaitant avoir la réelle compréhension des mouvements. Nos cours et stages développant les applications martiales conviendront aux pratiquants qui apprécient le Tai Ji Quan en tant que Boxe souple. Comme pour le Qi Gong, le Tai Ji Quan est accessible aux personnes ayant des problèmes tels le stress, les insomnies, etc. et cherchant à orienter leur pratique vers une amélioration de leur santé.

Apprentissage
Les cours et les stages débutent par du Qi Gong et se poursuivent avec le travail ludique de Tui Shou (« mains collantes ») et l’apprentissage des techniques et formes de Tai Ji Quan. Le but est de mettre le corps en mouvement dans son ensemble tout en devenant conscient de la circulation de l’énergie. Chaque technique ou courte séquence est apprise avec ses applications martiales ce qui permet de comprendre le sens des forces, le transfert du poids… 

Tai Ji Quan style Chen Pan Ling TJQ_ideogramme
Ce style est un Tai Ji Quan de synthèse (Zheng Zong Tai Ji) codifié par Chen Pan Ling (1892-1967). Ce style très complet intègre les éléments majeurs de la puissance du style Chen, de la souplesse du style Yang et du sens pratique du style Wu. Vient s’y rajouter la rectitude du Xing Yi Quan (Boxe des 5 éléments) et les cercles du Bagua Zhang (Boxe des 8 trigrammes).  Comme dans chaque style de Tai Ji Quan, le pratiquant vise à appliquer : la précision des gestes, la souplesse dans l’exécution, la coordination, la stabilité, l’équilibre constant, la lenteur puis la rapidité du mouvement, les effets en combat (applications martiales), l’harmonisation du mouvement et de la respiration, etc. Autant d’éléments qui sont une mise en pratique constante des principes fondamentaux et universels du Yin et du Yang.

Lille Métropole

Pour nous contacter

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message